En lisant un article sur le célèbre Studio 54 dans Air France Madame, une phrase concernant les "beautiful people" qui se bousculaient dans le mythique club new-yorkais m'a interpellée: "Sur elles, tout glissait comme une robe de Halston". Halston?

Dans les années 70, lorsque le Studio 54 connût ses heures de gloire et faisaient danser les plus belles amazones au son du disco, la marque américaine Halston était le symbole du glamour de l'époque. Ses robes du soir étaient prisées par cette faune hype qui se voulait lookée, rayonnante. Jackie Kennedy, Bianca Jagger, Lauren Bacall ou encore Elsa Peretti s'arrachaient les créations de Halston, qui avait le don de dessiner des robes qui flattent la silhouette l'air de rien.

Halston1Halston2

Aujourd'hui, Halston Heritage tente de revenir sur le devant de la scène internationale. Pour cela, en 2010, la marque a nommé Sarah Jessica Parker au poste de directrice de création aux côtés de Marios Schwab. Le deuxième volet de Sex and the City porte d'ailleurs fortement l'emprunte de la marque (notamment ces  deux silhouettes qui ont fait le tour du web). A la vue de la collection automne-hiver 2011, le tandem semble offrir un nouvel avenir très prometteur au label américain. A suivre...