On n'a de cesse de me le répéter: on ne pense jamais assez jeune à préparer sa retraite! Forcément moi, comme toujours pour toutes ces choses trop administratives et impliquant des conséquences à trop long terme, je reporte éternellement au lendemain. Donc pensions complémentaires, fonds de pension, durée de cotisation, c'est un peu du chinois pour moi. On verra plus tard, telle est ma devise!

Par contre, dès qu'on aborde le sujet du passage de la recherche active de style à la retraite stylesque, ça m'intéresse tout de suite beaucoup plus. Question sous-jacente donc: avancer en âge doit-il nous contraindre à subir le style "mamie"? Hier, j'ai lu un article très intéressant dans le TGV Magazine (no comment sur la diversité de mes lectures!). Selon une étude parue dans le Journal Européen de la Gynécologie, 33% des Anglaises de 40 à 50 ans pensent qu'une vie sexuelle active n'est pas importante. Résultat: dès les 30 ans passés, on voit naître chez ces femmes une forme d'autocensure de leur féminité afin de ne plus plaire aux hommes, mais de faire preuve de respect envers soi-même et envers les autres. Passé 40 ans, beaucoup d'Anglo-Saxonnes succomberaient au style "mémère" et se retireraient volontairement des opportunités sexuelles. Et elles ne voudraient pas se cacher sous la robe de Belphégor, tant qu'on y est, histoire d'être bien certaines de ne dégager aucune onde sensuelle?

Heureusement, selon la même étude, rien de tout ça chez nous. Ainsi, un quart des Françaises pensent même qu'une femme sans charme n'a aucune chance de réussir professionnellement. Un certain laisser-aller serait perçu comme discriminant. Autant dès lors ne pas adopter trop vite le look bobonne histoire de conserver ses atouts séduction!

A la vue de ces photos, on note que Françoise Joly et Guilaine Chenu (France2) l'ont parfaitement compris. Même si elles n'ont plus 20 ans, elles affichent un look sans faille. Ce qu'on ignorait par contre, c'est la supposée ascendance britannique cachée d'Anne Sinclair. Tailleur en satin violet foncé, avec veste arrivant à mi-cuisse et escarpins "so eighties": même pour le repas du 1er de l'an à la maison de retraite de Trouville-sur-Alzette, les pensionnées n'en voudraient pas! Et sans vouloir être méchante, il semblerait que Dominique n'apprécie pas trop non plus...

Anne_SinclairJoly_Chenu