CocoonCocoon, c’est la rencontre de deux univers. Celui de Mark Daumail avec Morgane Imbeaud, deux Français au talent artistique faisant unanimement chavirer le grand public et la critique à la vitesse de l’éclair. Gagnants 2007 de l’illustre concours «CQFD des Inrockuptibles», Cocoon se taille ainsi un nom sur le devant de la scène pour sa musique folk/pop harmonieuse et riche de simplicité.

De passage très prochainement en Belgique pour quelques dates, Mark s’est prêté au jeu de l’interview avec Alerte à Liège. Pour dire ce qu’il ressent, ce tempérament de feu n’y va pas par quatre chemins et répond à tambour battant… Une vraie bouffée d’air frais dans une journée brumeuse…

A peine plus d’un an après avoir commencé à jouer tous les deux, Mark et Morgane offre à son public de délicates chansons mélodieuses. Le tandem aborde des thèmes de prime abord naïf comme les animaux, la mer, la montagne, la vie au quotidien en extrapolant ces thèmes vers une dimension plus dure, comme le viol ou encore le meurtre. Tout cela malicieusement chanté avec des voix angéliques. Epoustouflant !

Le premier mini album du groupe, « From Panda Mountains », sortit en France le 16 avril est aujourd’hui suivi d’un album attendu avec impatience « My Friends All Died in a Plane Crash » qui sort en Belgique dans le courant du mois.

Plus qu’une simple collaboration, Cocoon, c’est avant tout l’alliance de deux artistes. Une relation symbiotique pour laquelle le mot duo doit être employé dans son sens le plus fort… En effet, sans sa rencontre avec Morgane, Cocoon ne serait certainement pas… « Je recherchais une interprète féminine car je savais que ma voix se marierait parfaitement avec la voix d'une fille. J'ai découvert Morgane et ça a été la révélation: Cocoon, ça allait être elle et moi. Sans elle, je n'aurais d'ailleurs certainement jamais eu le courage de montrer mes chansons à quiconque. Morgane rend les choses belles, elle apporte la touche de sensibilité indispensable à notre duo », confie Mark.

Non pas qu’il veuille conserver un certain mystère sur qui sont Mark et Morgane pris individuellement, mais Mark juge inopportun de parler d’eux en dehors de ce qu’ils véhiculent par leur musique. « C'est la musique qui prime, entrer dans le vie de l'artiste est, selon moi, secondaire pour notre public. »Cocoon

En ayant fait le choix de chanter en anglais, Mark sait qu’une partie de ses textes ne sera pas forcément entièrement compris par un public purement francophone. Qu'à cela ne tienne, pour lui, l’important est que « le public comprenne un mot, une idée, à partir desquels il se fait sa propre chanson. » Nul doute que « l’adorable et accueillant public belge », pour reprendre les termes de Mark, sera de la partie dans ce voyage de l’esprit suggéré par Cocoon.

L’interview se conclut par la traditionnelle question posée par l’artiste précédemment interrogé par AAL, Alex Callier d’Hooverphonic dans ce cas : « Que pensez-vous de la cuisine moléculaire ? ». Mark garde un certain recul par rapport à cette nouvelle tendance culinaire et estime que « la chimie n’a pas réponse à tout. Trop jouer avec les molécules peut aussi avoir ses revers. »

A la veille de leur tournée et de nouveaux enregistrements aux USA, une petite visite s’impose sur MySpace pour réveiller vos émotions par l’univers sonore de Cocoon.

Voici déjà de quoi vous mettre en appétit...